Qui es-tu Gabriel Silva ?

Le mercato stéphanois s’est décidément emballé ces derniers jours. En plus du recrutement d’Alexandros Katranis, l’AS Saint-Etienne a enregistré la venue de Gabriel Silva au poste de latéral gauche. Une nouvelle recrue sur lequel s’est penché la rédaction du Talk Show Stéphanois afin de vous en dresser le portrait.

Un ancien espoir du football brésilien

A l’évidence, le nom de Gabriel Silva est inconnu pour la grande majorité du public. Le recrutement stéphanois se joue en effet sur plusieurs paris. Le joueur, âgé de 26 ans, a connu un parcours atypique. Formé à Palmeiras, ses performances avec la sélection U20 brésilienne ne laissent pas indifférents. En 2011, il fait parti du groupe ayant remporté la coupe du monde des moins de 20 ans. Titulaire sur le côté gauche de la défense, il réalise plusieurs bonnes performances, inscrivant notamment un but en huitième de finale pour une victoire 3-0 contre l’Arabie-Saoudite. Il sera d’ailleurs titulaire lors la finale gagnée contre le Portugal (3-2). Le joueur est également auteur de plusieurs matchs aboutis avec son club de Palmeiras. Ses performances taperont alors dans l’œil du club italien de l’Udinese qui, après avoir fini troisième de son championnat et en quête d’un latéral offensif, le recrute à l’été 2012.

Une revanche à prendre sur sa carrière

Mais les débuts prometteurs vont peu à peu laisser place aux déceptions. Après des premiers matchs convaincants avec l’Udinese et une saison 2013-2014 aboutie (35 matchs disputés, 2 buts), le brésilien enchaine les contre-performances. Connaissant des blessures et accusant le coup physiquement, il ne dispute que 11 matchs la saison suivante. Il a par la suite enchainé les prêts non concluants à Carpi, au Génoa et dernièrement à Grenade. Le talent est indéniable, mais clairement inexploité. Donner un second souffle à sa carrière n’est alors plus une nécessité mais une obligation.

Que peut-il apporter aux verts ?

Gabriel Silva apportera principalement son expérience. En pleine force de l’âge, le latéral gauche a déjà connu trois championnats différents. Son vécu pourra faire de lui un élément moteur du vestiaire stéphanois, qui s’est considérablement rajeuni depuis l’arrivée d’Oscar Garcia. Aussi, le joueur est amené à joueur un rôle majeur dans la politique de concurrence souhaité par le nouvel entraineur stéphanois. En effet, Katranis représentant l’avenir, la concurrence entre le grec et le brésilien doit permettre au premier de s’aguerrir. Mais surtout, en plus de ce rôle altruiste, le joueur cherchera à montrer enfin l’étendu de son talent. Il est important de préciser que les clubs dans lesquels il a été prêté ont chacun connu des saisons difficiles, voire catastrophique. Le Génoa avait terminé 10e de son championnat alors que Carpi avait été relégué. Le club de Grenade avait, pour sa part, terminé lanterne rouge. Difficile de montrer son potentiel dans ces conditions. Saint-Etienne est présent dans la première parti de tableau depuis la saison 2010-2011. Certes le club est en rotation depuis le départ de Christophe Galtier, mais sa situation est stable depuis plusieurs années maintenant. Cette stabilité pourrait ainsi être vecteur d’une grosse saison pour le latéral brésilien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.