L’ASSE était sur un petit nuage depuis quelques semaines. Avec des victoires convaincantes contre l’OM (0-2), Strasbourg (2-0) et Lorient (2-0), les stéphanois savouraient. Et ce n’est pas le match nul concédé en fin de match à Nantes qui allait tout chambouler. Le Stade Rennais s’en est chargé.

La jeunesse ça ne suffit pas. Certes le groupe de Claude Puel est talentueux et l’a prouvé (Maçon, Fofana, Rivera, Youssouf, Neyou entre autres) mais face à une équipe rennaise bien en place, l’ASSE a montré ses limites. Une gifle 3-0 concédée à domicile, la première depuis le 5 février dernier.

La panique n’est pas encore dans les rangs stéphanois. 4e du classement après 5 journées, les jeunes verts réalisent un excellent début de saison, bien au-delà des espérances de la majorité des supporters. Claude Puel n’a pas à rougir de cette claque à domicile, lui qui a repris l’équipe en octobre dernier, l’a sauvé la saison dernière et a réussi à insuffler un état d’esprit conquérant à une équipe historiquement jeune.

Il manque encore des petites choses à cette équipe, certainement un ou deux éléments pour pouvoir prétendre battre des adversaires de la trempe du Stade Rennais qui se positionne comme un prétendant crédible à la Ligue des Champions cette année.

Ces deux éléments doivent être déjà présents dans la liste de Claude Puel. Il faut cependant finir le dégraissage. Palencia et Trauco pourraient trouver un point de chute cette semaine. Khazri et Boudebouz sont toujours partants alors que Guendouz a d’ores et déjà quitté l’Etrat. Il n’est donc pas exclu de voir arriver de nouvelles têtes en cas de départ des noms précédents. Ce serait en tout cas souhaitable.

Malgré la lourde défaite de samedi, une douce odeur flotte dans les airs de Saint-Etienne. Celle de l’espoir d’une saison réussie.

Laisser un commentaire