Assane Diousse se confie sur ses six premiers mois en France

Notre jeune international sénégalais, Assane Diousse, s’est entretenu avec le journal Le Progrès afin d’évoquer ses débuts en France. Celui-ci juge ses six premiers mois sous le maillot Vert ainsi que la complexité de la Ligue 1.

Ne sous-estimer aucune équipe

« Ici, tous les matchs sont difficiles même face aux équipes de bas de tableau. Il faut garder la concentration et ne sous-estimer personne. Il n’y a pas de temps morts. Ça ne s’arrête jamais. Il faut toujours être à fond, à fond. La Ligue 1, c’est la guerre, un combat. »

Un manque de confiance et de physique sur les six premiers mois

« Mes six premiers mois n’ont pas été faciles. Mais je n’ai jamais douté. Le problème était physique. Je n’étais pas prêt. Lorsque je suis arrivé, mes coéquipiers avaient déjà commencé leur préparation. En fait, l’ASSE avait attaqué deux semaines avant Empoli, mon ancien club. En plus, comme je devais partir, mes entraînements là-bas n’étaient pas vraiment durs. Il a fallu que je travaille pour reprendre confiance. »

Une nette amélioration

« Là, je suis en train de retrouver une condition physique adaptée au championnat. Il me faut de la continuité à chaque match. Ça s’améliore mais physiquement, je dois être encore mieux. On est un groupe, c’est ce qu’il y a de plus important. Quand je suis sur le banc, je supporte l’équipe. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.