AS Saint-Etienne – Dijon (amical) : l’analyse du match

Hier soir les verts se sont imposés face à Dijon sur le score de 4 buts à 0 à l’occasion d’un match amical qui se déroulait au sein de l’Envol Stadium à Andrézieux-Bouthéon. Une large victoire méritée au vu du visage affiché par les hommes d’Oscar Garcia qui ont réalisé un match plein de bout en bout. Le Talk Show Stéphanois vous propose donc un debrief de la rencontre.

Le résumé du match

Composition 1ère période : Moulin, Pierre-Gabriel, Perrin, Lacroix, M’bengue, Selnaes, Dabo, Pajot, Tannane, Bamba, Beric (4-3-3)

Gonflés à bloc, les verts ont entamé le match tambour battant. En effet, après seulement 8 minutes de jeu, Jonathan Bamba se présentait face au gardien suite à un bon service de Robert Beric et trompait Baptiste Reynet (1-0). En confiance, les stéphanois furent même le break dans la foulée grâce à un coup de tête de Léo Lacroix à la réception d’un coup-franc bien tiré par Oussama Tannane (16e). Très entreprenant, les hommes d’Oscar Garcia avaient la main mise sur la rencontre notamment grâce à un milieu de terrain performant composé de Selnaes, Pajot et Dabo. C’est justement ce dernier qui conclut une contre-attaque bien menée à la demi-heure de jeu et inscrit le troisième but des siens (3-0). Par la suite, et jusqu’à la mi-temps, les verts gardèrent la maîtrise du jeu sans pour autant se montrer dangereux.

Satisfait de ses hommes, le technicien catalan n’opéra aucun changement à la mi-temps si ce n’est faire rentrer Kévin Théophile-Catherine à la place d’un Loïc Perrin en manque de rythme.

Confortés par leur avance et sans doute fatigués par les efforts fournis en première période, les verts levèrent le pied au retour des vestiaires tout en gardant le contrôle de la rencontre et la maîtrise du ballon. Malgré le sang neuf apporté par les entrées successives de Janko, Diony, Nordin et Rocha Santos, la deuxième mi-temps ne fût clairement pas de la même intensité que la première. Cependant, les verts parvinrent tout de même à creuser l’écart sur une action qui permit aux deux nouvelles recrues de se mettre en évidence. En effet, à la 78e minute de jeu Saidy Janko trouva la tête de Loïs Diony d’un bon centre et permit à ce dernier d’inscrire le quatrième et dernier but de la partie contre son ancienne équipe (4-0).

Une solidarité et une cohésion d’équipe retrouvées ?

Agressifs sur le porteur de balle, les verts ont fait preuve d’un engagement sans faille face à Dijon malgré la nature amicale du match. Conquérants, les hommes d’Oscar Garcia paraissaient tous animés par une envie de bien faire, à l’image de Bryan Dabo qui a semblé s’épanouir au fur et à mesure de la rencontre. De plus, de l’extérieur on a senti chez les joueurs une réelle volonté de construire le jeu ensemble, élément qui avait disparu la saison dernière. Concernant le style de jeu mis en place, une fois de plus l’équipe s’est démarquée par un pressing intensif qui ne laissait pas une minute à l’adversaire pour souffler. Aussi, on a pu observer de nombreuses combinaisons à une touche de balle, exercées sur le front de l’attaque, qui ont souvent permis de trouver des décalages. La philosophie de jeu exigeante d’Oscar Garcia commence donc à porter ses fruits bien que l’adversaire du jour semblait très faible.

Quels joueurs ont marqué des points aux yeux du coach ?

Habitué de la rubrique en cette période de préparation, Jonathan Bamba a une nouvelle fois bluffé son monde, même s’il a réalisé moins de différences balle au pied qu’a l’accoutumée. En effet, il a su se montrer décisif en ouvrant le score en début de match mais aussi en délivrant une passe décisive pour Bryan Dabo. Impliqué sur 50% des buts de son équipe sur l’ensemble de la rencontre, il est en pleine confiance et devrait être un cadre de l’équipe la saison prochaine.

Annoncé comme l’un des plus grands espoirs du club, Ronaël Pierre-Gabriel a une fois de plus répondu présent. Actif dans son couloir droit, il s’est régulièrement porté vers l’avant et a souvent pris ses adversaires de vitesse pour déborder, sans pour autant être dépassé en défense. Âgé de seulement 19 ans, il faudra compter sur lui dans les prochains mois et dans les années à venir.

Aligné dès le coup d’envoi par Oscar Garcia, Bryan Dabo a pleinement justifié son statut de titulaire durant les 90 minutes qu’il a passé sur le terrain. Très actif dans l’entre-jeu, il a été au four et au moulin en étant présent à la fois à la récupération du ballon mais aussi dans la construction du jeu. Récompensé de sa prestation par un but, cela faisait longtemps que l’on avait plus vu l’ancien montpelliérain évoluait à ce niveau là.

A peine 15 minutes passées sur la pelouse et déjà buteur ! Le moins que l’on puisse dire c’est que Loïs Diony n’a pas failli à sa réputation ce soir. Si Oscar Garcia avait confié pendant la semaine qu’il attendait beaucoup de l’ancien dijonnais, il peut-être satisfait de ce qu’a montré le joueur hier soir, même si ce dernier n’a joué que peu de temps. Reste à savoir si le nouvel attaquant des verts saura garder ce niveau de jeu tout au long de la saison.

 

 

 

 

 

 

 

2 Responses

  1. momo42 dit :

    je pense que DABO va faire une excellente saison, GALTIER l’ avait sans doute pas pris comme il fallait, il était super bon à MONTPELLIER, il ne peut pas etre mauvais du jour au lendemain. Je me rappelle que MALCUIT, meilleur joueur de ligue2, avait attendu plus de 6 mois pour faire qqes apparitions! bizarre aussi !

  2. Jean Marc dit :

    Bonjour et bien voilà une chose de faite au delà du score c’est surtout le jeu pratiquer qui retiens l’attention. Pressing haut. Jeu rapide vers l avant des jeux as une touche de balle. De l Envie et sans doute du plaisir pour nos joueurs et pour nous aussi. Mais car y a toujours un mais. Et Garcia. La bien compris en parlant de Robert après le match. Ce joueur. Vas poser problème. C’est certains pas as caisse de ces qualité de joueur qui sont indéniable mais encore une fois trop peu de ballons exploitable. Le soucis c est un joueur as l ancienne un Muller un onnis par ex renard de surface qui feras pas de longue courses. De 80 mètres qui vas pas passer son temps as défendre hors de sa zone. Comme Cavani. Oui faudras trouver. Un solution faire des centre tendu devant le but pour qu il coupe les trajectoire. Enfin sa devrai de résoudre j espère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.