AS Saint-Etienne – AC Ajaccio (amical) : l’analyse du match

Hier en fin d’après-midi, les verts ont défié l’AC Ajaccio à 19 heures pour leur second match de préparation. Une rencontre qui s’est soldée par une victoire 2 buts à 0 pour les hommes d’Oscar Garcia grâce à des réalisations de Robert Beric et Jonathan Bamba. Le Talk Show Stéphanois revient donc pour vous sur la première victoire de la saison.

Le résumé du match

Composition 1ère période : Ruffier, Pierre-Gabriel, Théophile-Catherine, Lacroix, Pogba, Selnaes, Lemoine, Pajot, Hamouma, Bamba, Beric (4-3-3)

Contrairement au match face à Nyon, les verts ont entamé la rencontre pied au plancher en affichant une certaine détermination dès le coup d’envoi. Un état d’esprit récompensé puisque ce sont eux qui ont ouvert le score. En effet, après une accélération balle au pied, Romain Hamouma, bousculé par un défenseur adverse, s’écroule dans la surface de réparation et obtient un penalty. Sanction immédiate pour les corses puisque Robert Beric ne tremble pas et transforme le tir au but d’un contre pied parfait (1-0). Dominateur, les verts ne se facilitent pourtant pas la tâche avec l’expulsion de Vincent Pajot à la demi-heure de jeu suite à un tacle mal maîtrisé. Malgré cela, les joueurs stéphanois gardent la main mise sur le ballon et continue à se procurer des occasions jusqu’à la mi-temps sans pour autant les concrétiser.

Obligé de revoir son schéma de jeu suite à l’expulsion de Pajot, Oscar Garcia opèrent 3 changements et modifie son dispositif. Ainsi, la nouvelle recrue Saidy Janko remplace Pierre-Gabriel, Bryan Dabo remplace Robert Beric et Jessy Moulin remplace Stéphane Ruffier. A noter que Florentin Pogba avait déjà cédé sa place à Cheikh M’Bengue au bout de seulement 12 minutes pour cause de blessure.

Composition 2nd période : Moulin, Janko, Théophile-Catherine, Lacroix, M’Bengue, Selnaes, Lemoine, Dabo, Hamouma, Bamba (4-3-2)

De retour des vestiaires, les verts repartent vers l’avant avec les mêmes ambitions même si leur infériorité numérique les rend vulnérables sur contre-attaque. Malgré tout, les hommes de Garcia maîtrisent la rencontre et vont être récompensés de leur solidarité par l’intermédiaire de Jonathan Bamba qui parvint à faire le break d’un superbe ciseau acrobatique peu après l’heure de jeu (2-0). Menant à la marque, Oscar Garcia en profite alors pour effectuer des changements. Ainsi, Kenny Rocha Santos, Arnaud Nordin et Oussama Tannane sont rentrés en lieu et place de Selnaes, Hamouma et Bamba. Combatifs et appliqués les verts l’emportent donc sur le score final de 2 à 0.

Les premières marques de la philosophie d’Oscar Garcia

Dans un premier temps, l’élément le plus marquant a été le pressing très intense exercé par les joueurs sur le porteur de balle adverse. Effectué de manière méticuleuse et coordonné, un peu à la manière de ce que fait Jurgen Klopp, il s’est avéré extrêmement efficace dans la récupération du ballon. Aussi, le jeu proposé par les verts s’est appuyé sur peu de touches de balles. En effet, les milieux de terrains effectuaient des passes rapides entre les lignes mais ne conserver que rarement le ballon dans les pieds. Une tactique qui a alors permis de réaliser des transitions très rapides entre la défense et l’attaque afin de rapidement se porter vers l’avant.

Les gagnants et les perdants de la rencontre

Du côté des gagnants, on peut compter 5 joueurs, il s’agit de Robert Beric, Ronaël Pierre-Gabriel, Ole Selnaes, Romain Hamouma et  Jonathan Bamba.

En effet, pour son retour de vacances, l’attaquant slovène a sans doute marqué des points. Buteur après à peine 10 minutes passées sur le terrain, il vient de prouver à Oscar Garcia qu’il pouvait bel et bien compter sur lui la saison prochaine. De plus, même s’il ne s’agit que d’un penalty, ce but va sûrement lui apporter de la confiance.

Ronaël Pierre-Gabriel quant à lui, qui apparaissait déjà comme l’un des « chouchous » d’Oscar Garcia selon les dernières indiscrétions, a montré de belles choses. Très actif dans son couloir, il a beaucoup apporté offensivement en effectuant de nombreux débordements intéressants.

Ole Selnaes, s’est illustré en étant la plaque tournante du jeu stéphanois et ceux même après l’exclusion de Vincent Pajot. Sa qualité de passe et sa capacité à faire les bons choix se sont avérés vitales pour le bon fonctionnement de l’équipe.

Romain Hamouma, impliqué sur les deux buts, a prouvé qu’il demeurait un cadre de l’effectif stéphanois et qu’on pouvait encore compter sur lui pour la saison prochaine.

Et le meilleur pour la fin : Jonathan Bamba ! Très remuant sur le front de l’attaque, il n’a cessé de faire des différences balle au pied et d’apporter le danger sur la cage adverse. Une performance récompensée par un but spectaculaire qui devrait faire parler.

Concernant, les « perdants », il est évident que Vincent Pajot n’a pas marqué de points hier. Si son agressivité et son état d’esprit toujours irréprochables sont à louer, il est expulsé suite à un excès d’engagement et a ainsi pénalisé ses partenaires. Enfin, Léo Lacroix, dont le profil ne plairait pas à Garcia, n’a pas franchement rassuré derrière où son manque de vitesse et d’agilité se sont avérés problématiques.

 

2 Responses

  1. Sphynx dit :

    Pajot est expulsé suite à une très mauvaise passe de Lacroix ! Le suisse lui met un ballon à 2 m de lui et le pauvre pajot n’a pas d’autre solution que de tacler mais parti de trop loin, il fauche l’ajaccien….Donc le fautif, à mon avis, est bien Lacroix qui ne cesse de régresser…ALV !

  2. Bab42 dit :

    Faite place aux jeunes lacroix vite à Dijon confiance total dans les analyses d oscar gracias sa fait plaisir sa prend forme même si ce n’est que le début aller les verts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.