Les notes des Verts face au Paris Saint-Germain (0-1)

Opposés au Paris Saint-Germain hier soir, les Verts se sont inclinés sur la plus petite des marges (1-0). Appliqués et auteurs d’un bon match, les hommes de Jean-Louis Gasset ont longtemps résisté aux parisiens avant d’encaisser un but par l’intermédiaire de Kyllian Mbappé. Retour sur les performances des joueurs stéphanois.

Stéphane Ruffier (5,5) : Match contrasté pour le portier des Verts. Auteur d’un bon match où il a réalisé quelques formidables parades dont il a le secret, notamment une superbe face à Di Maria, il provoque le seul et unique but adverse. Une fois de plus sur une erreur dans son jeu au pied, point faible récurrent du joueur formé à Monaco depuis de longues saisons…

Mathieu Debuchy (6) : Titulaire en défense centrale aux côtés de Loïc Perrin et Timothée Kolodziejczak en l’absence de Neven Subotic, le défenseur de 33 ans a réalisé une superbe performance. Néanmoins, il est coupable sur le but parisien en ne jouant pas le hors jeu, couvrant ainsi l’appel de Kyllian Mbappé. Remplacé par Loïs Diony (80e).

Loïc Perrin (6) : Auteur d’un début de saison pour le moins compliqué, le capitaine des Verts semble retrouver un second souffle depuis quelques semaines. En effet, comme hier soir, cela fait plusieurs matchs de suite que le numéro 24 livre une prestation sérieuse.

Timothée Kolodziejczak (5) : Moins rassurant que ses deux compères en défense centrale, le joueur prêté par les Tigres de Monterrey a malgré tout réalisé un match correct même si quelques unes de ses interventions ratées auraient pu coûter cher (ex : centre de Diaby, contrôle orienté de Draxler).

Kévin Monnet-Paquet (6) : L’ancien Lorientais a définitivement trouvé un poste qui lui correspond à merveille. S’il a eu du mal à défendre sur Moussa Diaby en début de match il s’est plutôt bien repris par la suite en n’étant que rarement débordé. Offensivement, il a sans douté été le joueur le plus dangereux côté stéphanois avec trois frappes dangereuses qui auraient mérité meilleurs sorts. Sorti sur blessure et remplacé par Arnaud Nordin (87e) en fin de rencontre.

Youssef Aït-Bennasser (6) : Généreux dans l’effort, le milieu de terrain marocain aura été très utile à la récupération du ballon et pour presser le porteur de balle. Plutôt à l’aise balle au pied, il aura été l’auteur de quelques bonnes combinaisons dans l’entre-jeu.

Yann M’Vila (7) : Comme ce fût déjà le cas face à Paris l’an dernier, le milieu de terrain de 28 ans a réalisé une grosse performance. Appliqué dans le travail défensif, il aura régalé le public stéphanois par de longues transversales millimétrés et des passes lasers dont lui seul a le secret.

Gabriel Silva (5) : Prestation neutre pour le latéral brésilien. Sans être flamboyant dans son couloir gauche, il aura assuré l’essentiel en se montrant solide défensivement.

Rémy Cabella (5) : Tout comme son coéquipier Wahbi Khazri, il n’aura pas su se montrer dangereux dans ce match face à l’ogre parisien. A noter tout de même quelques bons retours défensifs et un gros volume de jeu.

Romain Hamouma (5) : Aligné dans le onze de départ aux côtés des habitués Rémy Cabella et Wahbi Khazri, l’ancien Caennais a réalisé un match plutôt convaincant. Néanmoins, il a clairement levé le pied au retour des vestiaires. Remplacé par Robert Beric (71e).

Wahbi Khazri (4) : Habitué à être l’un des joueurs stéphanois les plus performants sur le terrain depuis le début de la saison, il aura cette fois-ci été l’un des moins bons. Peu inspiré offensivement, il n’aura pas vraiment inquiété l’arrière garde parisienne. A relever également cette incurable et fâcheuse tendance à parler avec les arbitres…

3 Responses

  1. Anonyme dit :

    Khazri est insupportable

  2. loulou le breton vert dit :

    quel favoritisme pour ruffier . pffffffffffffffffff on perd 2 fois dans le c haudron 2 fois de sa faute il a eu 4 dans l’équipe et je suis ok avec ça . ce mec gagne 2 fois le salaire de perin quelle injustice.

    • Ruffier est aussi à l’origine de plusieurs parades avant son erreur de relance… et Ruffier ne gagne absolument pas 2x le salaire de Perrin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.