L’ASSE au cœur d’un nouveau projet à l’échelle internationale ?

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques heures, l’AS Saint-Étienne devrait bientôt être rachetée par un homme d’affaire américain. Si on ne connaît pas encore l’identité de ce dernier, on possède déjà quelques éléments concernant le projet sportif qu’il souhaite mettre en place à son arrivée. Des informations qui nous proviennent encore une fois de l’Équipe au travers d’un dossier ô combien complet paru aujourd’hui dans le quotidien.

L’ASSE, le nouveau Leipzig ?

Ainsi, le nouveau projet devrait être similaire à celui que l’on peut aujourd’hui observer au RB Leipzig. Depuis quelques années, la formation allemande est la propriété de Red Bull qui en a fait le cœur d’un réseau composé de plusieurs clubs. En effet, la marque de boisson énergétique est également propriétaire du RB Salzbourg et des RB de New York. Elle utilise ainsi le premier comme un réservoir de jeunes talents destinés à terme à alimenter l’effectif de Leipzig. C’est notamment l’une des raisons qui avait poussé Oscar Garcia à quitter l’équipe Autrichienne, qu’il entraînait depuis deux ans, pour rejoindre les verts l’été dernier.

Par conséquent, si les nouveaux propriétaires de l’ASSE ont pour objectif de recopier de près ou de loin ce modèle, le club ligérien deviendrait ainsi l’élément principal d’un ensemble de clubs organisés pour lui permettre de prospérer. Néanmoins, la mise en place de ce projet devra sans aucun doute demander un certain temps puisqu’il nécessite un vaste développement sur la scène internationale afin d’être efficace.

Sagnol pour mener à bien le projet sportif ?

Proche de Jérôme de Bontin, Willy Sagnol pourrait avoir un rôle à jouer dans la mise en place de ce nouveau projet. En effet, sa faculté à maîtriser plusieurs langues, son rayonnement à l’échelle internationale et sa légitimité dans le Forez (puisqu’il s’agit d’un ancien joueur formé chez les verts) ferait de lui la personne parfaite pour coordonner le projet sportif aux yeux des futurs dirigeants. Néanmoins, si les discussions auraient commencé dès novembre dernier, il n’est pas encore certain qu’il rejoigne la nouvelle direction stéphanoise dès cet été compte tenu de son inexpérience dans le domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.