Qui sera la meilleure recrue de l’été ? (Partie 1/2)

Après un début de saison prometteur et une quatrième place encourageante, il est temps de tirer un premier bilan de l’ASSE façon Oscar Garcia. Acteur majeur d’un mercato plutôt mouvementé, le coach catalan dispose d’un effectif relativement intéressant. En effet, 7 joueurs ont rejoint les rangs stéphanois cet été. Ainsi, les rédacteurs du Talk Show Stéphanois ont tenté de répondre à la question suivante : parmi les nouveaux arrivants, lequel se révèlera être la meilleure recrue de l’été ?

Loïs Diony

Au vu de son début de saison, difficile de croire qu il puisse être LA recrue de l’année. Et pourtant, s’il y a de quoi être déçu, il existe quand même des raisons de croire au sursaut de l’ancien dijonnais.

Pourquoi un début de saison si difficile ?

Plusieurs raisons : – Une pression toute autre. Évidemment, porter le maillot de l’ASSE et toute l histoire qu’il comporte, dans le stade mythique de Geoffroy Guichard, peut perturber les joueurs à leurs débuts. – Un transfert à digérer. Ajouter à la pression du point ci-dessus, celle d’être le plus gros transfert du club! – Une adaptation à un nouveau système de jeu, dans un environnement en pleine restructuration

Les raisons d’y croire : – 11 buts en championnat lors de ses deux dernières saisons à Dijon, il passe régulièrement la barre des 10 buts. – s’il ne marque pas, c est en grande partie dû au fait qu’il n est pas alimenté en bon ballon. Gardons l’espoir que Garcia parvienne à mettre en place son jeu. – l’homme est un battant. Sur le terrain, il ne lâche rien du début à la fin. Laissons un peu de temps à Lois Diony pour s’adapter à son nouveau statut et espérons que son premier but lui fera sauter le fameux « blocage psychologique » courant chez les attaquants !

Proposé par Sylvain Marca

Assane Diousse

Désormais, quand on parle d’un joueur on est obligé de parler statistique et étant donné que les statistiques de mon joueur sont plutôt avantageuses, cela tombe bien ! 20 ans tout juste, 48 matchs de Serie A avec Empoli et déjà 6 apparitions avec Saint-Etienne, plutôt intéressant ! Certes, certains diront que s’imposer à Empoli est assez facile, certains diront que dans un plus gros club Diousse n’aurait pas eu sa chance, et bien, à ces personnes je répondrais qu’ils se trompent sans doute. En effet, du côté de l’Italie, beaucoup de clubs faisaient les yeux doux à Assane Diousse (Genoa/Sampdoria notamment). Devenir titulaire indiscutable à 19 ans en Serie A est une preuve de qualité, le championnat italien est réputé assez rude, très tactique et extrêmement formateur pour les milieux, à 18 ans (âge de sa première apparition en Serie A), Diousse semblait déjà avoir compris comment le football de haut niveau fonctionnait. Et comme si cela ne suffisait pas a rendre attractif son CV, Assane Diousse, presque simultanément à son arrivée dans le forez, a été convoqué en sélection nationale Sénégalaise.

Ainsi on se retrouve avec un jeune joueur (plus jeune que le rédacteur qui vous écrit qui,lui-même, n’est pas très vieux) déjà très expérimenté, habitué à la première division italienne et néo-international sénégalais. Diousse est étonnant de précocité ! Cela peut d’ailleurs nous rappeler un certain profil, un jeune milieu défensif italien débarqué très jeune en France et qui s’est transformé en joueur cadre du PSG. Encore plus encourageant, à son arrivée au PSG, Veratti n’avait jamais joué en Serie A contrairement à Diousse qui compte 48 apparitions dans l’élite italienne.

Que peut-il apporter ?

Fer de lance de la nouvelle politique de recrutement stéphanoise (« Recruter jeune, recruter mieux »), Diousse est un milieu défensif à forte densité de jeu. Gaucher, il arrive à distiller de très bons ballons, peu importe la distance. Il est rude à la récupération, habitué à encaisser les chocs du haut niveau (1,75 m pour 77 kg), et sait faire sa loi à l’entrejeu. Expérimenté à son jeune âge et ayant évolué en Italie, il est déjà assez malin sur le terrain et sait faire les fautes intelligentes au bon moment. Assane Diousse, est aussi un milieu qui aime se projeter, peut se révéler être un piston qui par sa qualité technique n’aura aucun mal à casser le premier rideau défensif et lancer son attaquant. Bref, étant légèrement nostalgique, ce profil-là est sans doute le remplaçant type de Fabinho Lemoine parti cet été. Avec de bonnes intentions et du travail, Diousse peut réellement exploser à Saint-Etienne et ainsi être une des meilleures recrues du club.

Proposé par Baptiste Lanvin

Saidy Janko

Arrivé cet été pour 4 ans à l’ASSE, Saidy Janko a un parcours professionnel assez atypique. Formé au FC Zurich il n’est pas sans rappeler qu’il a été transféré à Manchester United pour 800 000 euros. Évoluant avec l’équipe réserve, il réalise d’excellentes performances et est élu meilleur joueur de l’équipe réserve en 2013-2014. Il est dès lors appelé en équipe première par Louis Van Gaal mais il ne réussira pas à s’imposer. Après avoir multiplié les prêts mais également les blessures, il atterrit au Celtic Glasgow. Son parcours en Écosse est mitigé ce qui lui vaut d’être prêté à Barnsley en Champion-ship. A 21 ans Janko est définitivement vendu par le Celtic à l’ASSE à l’été 2017.

Aujourd’hui, Saidy Janko a disputé 8 matchs avec l’ASSE et a toujours commencé titulaire. Ce qui prouve la confiance que Garcia place en lui. Alternant le bon et le moins bon, on ne peut pas lui reprocher sa combativité sur ce début de saison. Certes, il a du déchet, à l’image du match face à Troyes mais ce joueur en veut ! Ce qui n’est pas le cas de tout les joueurs de l’effectif.

Pourquoi Janko pourrait être la bonne pioche de Saint-Étienne ? Tout d’abord on atterrit pas à Manchester United en claquant des doigts et on n’est pas meilleur joueur de la réserve d’un grand club d’Europe comme ça non plus. Il est vrai que suite à cela son parcours s’est compliqué. Le joueur a multiplié les blessures et ne c’est jamais imposé véritablement dans un club. Cependant, tout porte à croire que l’ASSE d’Oscar Garcia pourrait être le club de la renaissance pour lui. Tout d’abord et c’est le plus important, Janko semble heureux dans le forez. Dès son arrivée, il s’est réjouit de pouvoir travailler avec Oscar Garcia et le jeu du coach espagnol semble convenir à ce type de joueur. Rapide, offensif, doté d’une bonne récupération de balle et assez à l’aise techniquement sur le papier il pourrait à l’avenir être une arme efficace pour Saint-Étienne. Sans oublier que Janko est encore très jeune, à 21 ans, il a encore une très grosse marge de progression.

Bien entendu, il faudra du temps. En huit rencontres le joueur s’est montré plutôt moyen alternant le bon et le moins bon. Il a perdu beaucoup de ballons et ses centres sont a perfectionner. Mais si il garde la même combativité et qu’il ne se blesse pas, il peut potentiellement devenir la meilleure recrue, quoi que inattendue, du mercato stéphanois.

Proposé par Florian Chevalier

Ndlr : ce billet d’humeur sera publié en deux parties

2 Responses

  1. Sava dit :

    Ce sera Herrnani quand le coach voudra le faire jouer mais il semble préférer les bourrins.

  2. noam dit :

    Cabella pas photos la meilleurs recrue, mais a 250 mille euro normal,
    le problème est le salary cap pour avoir une équipe complète
    comme Cabella

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.