Bryan Dabo : « Ma détermination sur un terrain peut faire peur »

Titulaire en puissance sous les ordres d’Oscar Garcia cette saison, Bryan Dabo vit un véritable renouveau sous le maillot vert. Personnalité à part, l’ancien montpelliérain a accepté de parler de lui mais aussi d’évoquer rapidement sa première saison compliquée dans le Forez pour le journal l’Équipe.

Un refus d’accabler Galtier malgré leurs différents

Mis en marge du groupe la saison dernière par Christophe Galtier avec lequel il entretenait des relations houleuses, Bryan Dabo refuse cependant d’accabler l’ancien coach des verts : « Ce serait de l’ingratitude envers un entraîneur qui a porté le club du bord de la relégation à la Coupe d’Europe. J’ai aussi ma part de responsabilité, que je n’ai pas explorée. »

Une personnalité à part canalisée par le ballon rond

Personnalité à part, le milieu de terrain de 25 ans l’affirme, sa famille joue un grand rôle dans sa réussite aujourd’hui : « Si je gagne, je suis euphorique et ils se chargent de me calmer. Si je perds, Evan, mon fils de quatre ans, est le seul qui arrive à m’apaiser. » De plus, il ajoute également que le football l’aide à s’apaiser au quotidien : « Ce sport m’a aidé à me canaliser. Je ne suis pas impulsif mais j’ai beaucoup d’énergie et ça va vite dans mon cerveau. Ma détermination sur un terrain, où je me mets en mode compétition, peut faire peur. L’adrénaline me galvanise. Cela ne frise pas la schizophrénie mais il y a deux Bryan en moi. »

Solidarité et effort comme maîtres mots de ce début de saison

Enfin, le numéro 7 des verts a évoqué le bon début de saison de son équipe qui a l’occasion de remonter sur le podium cet après-midi face à Angers : « Le groupe travaille et n’obtient rien avec facilité. La solidarité et la sueur sont des marques de fabrique de l’ASSE cette saison, ne surtout pas l’oublier. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.