Montpellier HSC – AS Saint-Etienne (1-0) : l’analyse du match

Hier en fin d’après-midi, les verts se sont inclinés sur le score de 1 but à 0 face à Montpellier. Une rencontre pas franchement réjouissante dans laquelle les hommes d’Oscar Garcia n’ont pas affiché la détermination et le niveau de jeu qu’ils avaient montré lors des derniers matchs. La rédaction du Talk Show Stéphanois vous propose donc un débriefing pour ceux qui n’auraient pas pu visionner ou assister à la rencontre.

Une composition d’équipe surprenante

Avant même le coup d’envoi, on pouvait s’attendre à ce qu’Oscar Garcia donne du temps de jeu à de nombreux jeunes au vu de la composition de son groupe qui comptait pas moins de 11 joueurs âgés de moins de 22 ans. Néanmoins, c’est surtout le schéma de jeu concocté par le technicien catalan qui a surpris la plupart des supporters stéphanois. En effet, à la surprise générale, ce dernier a opté pour une sorte de 3-4-3 offensif avec Rayan Souci, Léo Lacroix et Mickaël Nadé en défense centrale. De leur côté Saidy Janko et Lamine Ghezali évoluaient dans des rôles de piston, à cheval entre le poste d’ailier et celui d’arrière latéral, registre qui leur était inconnu jusqu’alors. Bryan Dabo et Kenny Rocha Santos étaient alignés dans l’entre-jeu tandis que Romain Hamouma, Jonathan Bamba et Loïs Diony étaient chargés de l’animation offensive.

Composition : Moulin, Souici, Lacroix, Nadé, Janko, Ghezali, Dabo, Rocha Santos, Hamouma, Bamba, Diony

 

Résumé du match

Dans une rencontre insipide où les occasions ont cruellement manqué d’un côté comme de l’autre, les situations les plus chaudes pour les verts peuvent se résumer à une frappe lointaine de Jonathan Bamba (27e) et à un déboulé de Bryan Dabo (34e). Au retour des vestiaires et malgré les entrées en jeu de Monnet-Paquet, M’Bengue, Soderlund, Pajot, Chambost et Camara côté stéphanois, le match resta fermé. Ainsi, le seul et unique but de la rencontre resta ce pénalty transformé par Giovanni Sio suite à une faute de Mickaël Nadé (55e).

En somme, durant les 90 minutes les verts ont paru bien loin du niveau qu’ils avaient affiché face à Dijon ou même face à la Real Sociedad samedi dernier. En effet, les hommes d’Oscar Garcia ont éprouvé beaucoup de difficultés à enchaîner les passes et à se porter vers l’avant, la faute à un milieu de terrain globalement dépassé.

Qui sont les gagnants et les perdants de la rencontre ?

Malgré un casting plutôt intéressant, le trio d’attaque stéphanois, composé de Bamba, Hamouma et Diony, a été à la peine sur l’ensemble de la rencontre et n’a que très peu porté le danger sur la cage adverse. Par conséquent, aucun d’eux ne devraient avoir marquer des points aux yeux du coach. La défense, quant à elle, n’a pas rassuré non plus, en particulier Mickaël Nadé et Léo Lacroix qui ont commis beaucoup de déchets dans la relance.

Concernant les satisfactions, il est de notre devoir de mentionner Jessy Moulin, impérial durant 90 minutes et notamment auteur d’une triple parade somptueuse (37e). Plus que convaincant depuis le début de la préparation, le natif de Valence n’est pas seulement un coéquipier modèle, c’est également un excellent gardien ! De quoi remettre en cause la place de n°1 de Stéphane Ruffier la saison prochaine ? On peut également noter l’honorable performance de Bryan Dabo dont la puissance physique et le volume de jeu sont toujours aussi appréciable au milieu de terrain.

 

2 Responses

  1. Anonyme dit :

    >Hamouma??? Il n’a pas joué !

  2. Anonyme dit :

    Quel honte Hamouma était remplaçant et n’est même pas entré en jeux. Vous avez vu le match?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.